Les forteresses vides du pouvoir

« Il s’agit non pas de plonger dans les discours théoriques pour comprendre la cité, mais de se perdre dans celle-ci pour relever son discours. Car l’urbanité est un discours, une grammaire des lieux publics et des espaces privés, une conjugaison des zones de transit et des territoires de stationnement, une sémiotique fracturée par les usages. »

 

Jérôme Lamy revient sur la publication du livre de Patrick Boucheron, De l'éloquence architecturale, publié aux excellentes éditions B2. Son article est à lire en intégralité au lien suivant : http://zilsel.hypotheses.org/1523.